Accueil Non classé VIVENDI quitte UBISOFT, Champagne et revers pour Bolloré

VIVENDI quitte UBISOFT, Champagne et revers pour Bolloré

0
0
59
w_ubisoft-photo-559fa7270be32

Ce mardi 20 mars, Ubisoft a annoncé que Vivendi avait pris la décision de revendre l’intégralité de ses parts dans l’entreprise. Une décision qui fait suite à l’annonce de Richard-Maxime Beaudoux du magazine Challenges qui expliquait à la fin du mois de septembre que si Vivendi ne réalisait pas une OPA, le groupe de Vincent Bolloré devrait sortir du capital du studio français.

DEUX NOUVEAUX ACTIONNAIRES AU CAPITAL

VIVENDI quitte UBISOFT, Champagne et revers pour Bolloré w_ubisoft-photo-559fa7270be32

Ainsi, Vivendi a quitté le capital d’Ubisoft qu’il détenait à hauteur de 27,3%. Une décision qui met fin à une longue bataille entre le studio et le groupe de Bolloré. Ontario Teacher’s Pension Plan rachète 3,5% du capital et le groupe Tencent profite de l’occasion pour récupérer 5% du capital du studio. Le groupe internet chinois détient l’application WeChat et assure la distribution de League of Legends ou Clash of Clan. Ce rachat réjouit Yves Guillemot, le PDG d’Ubisoft qui déclare que Tencent pourra porter son développement sur le marché chinois :

Tencent gère la plus grande communauté de gamers en Chine et l’un des réseaux sociaux les plus utilisés dans le monde. Ce partenariat devrait nous aider à drastiquement augmenter l’exposition de nos jeux et notre engagement en Chine

capture-doeocran-2018-03-21-ao-11-52-14

Dans un billet posté sur Facebookle Président Directeur Général s’est également réjoui de ce retrait de Vivendi du capital :

L’évolution de notre actionnariat est une excellente nouvelle pour Ubisoft. Elle a été rendue possible par l’exécution remarquable de notre stratégie et par le soutien déterminant de nos talents, de nos joueurs et de nos actionnaires. Je voudrais les en remercier chaleureusement. L’entrée au capital de deux nouveaux actionnaires sur le long terme témoigne de leur confiance dans notre potentiel de création de valeur, et le rachat d’actions par Ubisoft aura un impact relatif pour l’ensemble des actionnaires.

Yves Guillemot affirme que désormais, Ubisoft va se concentrer sur son plan stratégique. Voici donc le clap de fin de cette guerre qui durait depuis deux ans et qui a permis à Vivendi de repartir avec 1,2 milliards d’euros en ayant investi 800 millions d’euros au départ.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par baditnews
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Airbus bascule sur la solution de communication en ligne de Google… aux dépens de Microsoft

C’est un revers cuisant pour Microsoft. Le grand éditeur américain de logiciels va perdre …